Créer mon blog M'identifier

Narcos de Chris Brancato, Eric Newman et Carlo Bernard

Le 19 octobre 2015, 15:09 dans TV Ciné 0

Je suis plusieurs séries en même temps et, jusqu’à présent, 2 d’entre elles m’ont vraiment marquée l’esprit : l’incontournable et addictive Game Of Thrones  et la sublime et intelligente Breaking Bad.

Je viens de découvrir Narcos , la petite dernière de Netflix (House of Cards, Orange Is the New Black) et, boum, c’est le coup de foudre.

De quoi ça parle ?

Narcos retrace une partie noire de l’histoire de la Colombie des années 80, années où le trafic de drogue a littéralement explosé.

Cette série est basée sur des faits réels et décrit le conflit entre les autorités américaines et l’un des criminels les plus impitoyables : Pablo Escobar (Wagner Moura), monstre complexe et hypnotisant qui, parti de rien, a réussi à transformer son petit trafic de cocaïne en machine à fabriquer des millions de dollars.

L’histoire est racontée du point de vue d’un agent de la DEA  (Drug Enforcement Administration) Steve Murphy (Boyd Holdbrook) et dépeint cette lutte interminable entre les trafiquants qui contrôlent pratiquement tout et les autorités.

Ce qui m’a frappée, c’est que tout est splendide dans Narcos ; les paysages, le jeu des acteurs (mention spéciale pour Wagner Moura) et la musique.

Pas de sensationnalisme, c’est très sombre sans être sordide et assez violent sans être sanglant.

Les précisions historiques, géographiques, les musiques issues du folklore local, et le fait que la plupart des personnages parlent espagnol donnent encore plus de crédibilité à la série.

Il ne me reste plus qu'à attendre la sortie de la saison en résistant à l'envie de m'auto-spoiler en allant me renseigner sur Wikipédia.

Mes pinceaux Real Techniques

Le 19 octobre 2015, 15:01 dans Beauté 0

Ah la la (soupir nostalgique) ! Je me rappelle encore l’époque où je ne possédais que 2 pinceaux pour me maquiller : un gros pinceau poudre et un pinceau biseauté pour le blush. Cette époque était aussi celle où je pouvais quitter la maison avec une micro-touche de mascara et un coup de brosse dans les cheveux tout en restant fraîche comme une rose printanière.
Autant vous dire que ça fait un bail maintenant…

Lorsque je me suis réellement intéressée au maquillage, je suis allée me procurer pas mal d’accessoires make-up chez Mac Cosmetics sachant que la plupart de leurs produits ont une excellente réputation. La qualité y était, mais les prix n’étaient pas démocratiques (la plupart des pinceaux pour les yeux coûtent plus de 20€/pièce et ceux pour le teint dépassent les 40€), donc je me suis assez rapidement ravisée.

Le jour où j’ai appris que les sœurs Pixiwoo avaient créé la gamme de pinceaux Real Techniques a littéralement changé ma vie! Oui, non, j’exagère.

Toujours est-il que j’ai regardé plein de revues sur Youtube et elles étaient toujours très positives.
Je me suis donc lancée et ai acheté quelques-uns de ces pinceaux à l’époque où ils n’étaient disponibles qu’en ligne et je ne suis pas déçue du tout, c’est réellement la meilleure alternative point de vue rapport qualité/prix que j’ai pu trouver.
Ces pinceaux, je les possède depuis 2012, je les ai utilisés pratiquement quotidiennement, les lave 1 fois par semaine et ils n’ont pas bougé d’un poil (c’est le cas de le dire).
Et pour celles qui veulent se maquiller éthique, sachez qu’ils sont cruelty free, pas de poils naturels, mais du Taklon qui n’empêche pas à ces pinceaux d’être très doux, rassurez-vous.

 Je vais vous présenter ceux que je possède et vous livrer mes astuces d’utilisation.

Les pinceaux pour le teint :

Les quatre pinceaux que je possède me conviennent parfaitement pour l’utilisation que j’en fais. Ils sont devenus indispensables à ma routine.

Le powder brush : ce pinceau assez conséquent est prévu pour l’application d’une poudre ou d’un fond de teint minéral. Il est assez fourni et rond. Sa densité permet d’obtenir une bonne couvrance. Il applique la juste quantité de produit sur votre visage, vous n’aurez pas l’air « plâtrée ». Il ne se déforme pas même après de nombreux nettoyages et ne perd pas ses poils.

L’expert face brush : il est parfait pour l’application d’un fond de teint crème ou liquide grâce à sa fermeté. La couvrance est modulable, l’application agréable et précise. Vous n’aurez pas de démarcations.

 

Le blush brush : ce pinceau est parfait pour l’utilisation du blush poudre, sa forme ovoïde permet de prélever la quantité de matière parfaite. Il estompe très bien la couleur (même les blushs les plus pigmentés). Il est également très doux et très souple. 

 

Le stippling brush : ce pinceau duo-fibres est un véritable petit bijou. Je l’utilise pour appliquer/estomper mon blush crème.  Il ne prélève pas énormément de matière, vous avez donc peu de chances de vous rater. Il fond impeccablement la matière pour un résultat très naturel.

 Les pinceaux pour les yeux :

 

 Le « starter set » était ma première commande Real Techniques, il me suit partout grâce à l’étui qui vous est fourni à l’achat du set. J’ai détourné l’utilisation de certains pinceaux pour les adapter à mes besoins.

 

Le pixel point eyeliner brush : ce pinceau fin est prévu pour l’application de l’eyeliner gel. Je ne porte que très rarement ce genre de produit. Je m’en sers surtout pour masquer certaines petites imperfections et j’évite de faire des bavures.

 

 

Le brow brush : il est utile pour remplir les sourcils à la poudre ou à la crème, sa forme biseautée est efficace. Sur mes sourcils fournis, il est parfait, mais je pense qu’il pourrait être un peu trop épais sur des sourcils plus fins ou clairsemés.

 

 Le base shadow brush : il est très pratique pour appliquer le fard à paupières sur toute la paupière mobile grâce à sa taille moyenne et à sa forme arrondie. Je le trouve également assez efficace pour l’estompage d’un smoky. 

Le deluxe crease brush : initialement prévu pour estomper le creux de paupières. Je ne l’emploie pas de cette manière. Je l’utilise en fait pour camoufler mes cernes et je le trouve génialissime pour cette tâche.

L’accent brush : il permet d’accentuer certaines zones. Je l’utilise de deux manières différentes : illuminer le coin interne de mon œil ou ombrer légèrement le ras de cils inférieurs.

Où les trouver ?

J'ai acheté la plupart de mes pinceaux sur http://www.amazon.fr parce qu'ils n'étaient pas encore disponibles en magasin en Belgique à l'époque où je voulais me les procurer.

 

Actuellement, vous pouvez également les acheter dans les magasins Di:

-  Le powder brush: 15 €

-  L'expert face brush : 15 €

- Le stippling brush : 14 €

-  Le blush brush : 13 €

-  Le starter set : 26 € (pour 5 pinceaux) 

 

 

Sense8 des Wachowski

Le 19 octobre 2015, 14:42 dans TV Ciné 0

Entre thriller fantastique et pseudo science-fiction, cette nouvelle série Netflix ne m’avait pas d’emblée convaincue.  Et pourtant, sans même m’en rendre compte, la saison 1 de ce petit bijou développé par les Wachowski (la trilogie Matrix) se terminait sous mes yeux.

Sense8 c’est l’histoire de 8 personnages, parfaitement inconnus les uns des autres et vivant aux quatre coins de la planète, qui se mettent tout à coup à communiquer mentalement, frappés par une connexion inexplicable.
Ils peuvent se parler, partager leurs émotions, découvrir l’endroit où se trouvent les autres membres et même posséder le corps de l’un d’entre eux sans avoir à se déplacer.

Chacun est donc capable de ressentir ce que vit l’autre peu importe s’il souffre, s’il aime, ou s’il se bat pour sa survie qu’il soit scientifique, criminel, ou encore agent de police.

Au sein de ce cercle apparaît un étrange messager interprété par Naveen Andrews (Lost) qui espère les réunir pour leur confier une mission.

Le plus intéressant dans cette série est la gestion du suspense autour de l’intrigue principale. En effet, l’antagoniste le plus important (Mr. Whispers) est présenté dès le premier épisode, mais ne réapparaîtra que bien plus tard dans la saison.  Ce personnage vous intriguera et vous attendrez impatiemment de comprendre son objectif.

Cette remarquable gestion du mystère vous incitera au binge-watching tellement le besoin pressant de savoir et surtout de comprendre se fera ressentir.

Je dirais en guise de conclusion que Sense8 est une série qui nous permet d’assimiler que les humains au-delà de leur religion, leur race, leur préférence sexuelle ou encore leur lieu de vie sont, finalement, tous pareils.

 

Voir la suite ≫